Conseil d’administration


Hugues Imbeault-Tétreault, Président

Passionné de développement durable, Hugues est un professionnel engagé qui œuvre depuis plusieurs années dans le domaine de l'analyse de cycle de vie au Centre international de référence sur le cycle de vie de produits, services et procédés (CIRAIG). Détenteur d'une maîtrise en génie chimique de l’École Polytechnique de Montréal, il possède aussi une longue expérience au sein du mouvement étudiant écologiste. En plus de son travail d’évaluation des impacts environnementaux de produits sur tout leur cycle de vie, il est impliqué comme bénévole à la SNAP Québec depuis 2011 dans le but de faire avancer les dossiers d'aires protégées, conscient que le développement industriel menace la biodiversité. Au cours des dernières années, il a notamment été secrétaire du sein du conseil d'administration et a participé à la mise sur pied d'outils administratifs afin d'assurer une meilleure gestion de l'organisme. Sa priorité en tant que président : diversifier les sources de financement de la SNAP Québec et développer son grand potentiel.


Jennifer Smith, Vice-Présidente

Montréalaise, diplômée d'une maîtrise en biologie de l’Université Western, d'un certificat en pratique environnementale de l’Université Royal Roads avec une spécialité en planification et gestion des ressources naturelles, et d'un bacc. de l’Université Concordia, Jennifer s’est rendue compte de la beauté et de la fragilité des espaces sauvages alors qu'elle passait un été dans les Rocheuses canadiennes. C'est ainsi sensibilisée que Jennifer a décidé de dédier sa carrière à la conservation des espaces sauvages.
Impliquée auprès de la SNAP depuis 2010, elle a d'abord travaillé au bureau national à Ottawa, été bénévole en Alberta, et a travaillé aux sections Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse en tant que coordonnatrice aux relations avec la communauté. Jennifer a même travaillé bénévolement aux côtés des employés de la SNAP Québec tous les lundis de 2013 à 2015! C'est donc naturellement qu'elle rejoint le conseil d'administration en mai 2015.


Vincent Castellucci, Trésorier

Vincent a hésité à faire une carrière en écologie, mais il a choisi l’étude du système nerveux. Il a obtenu un doctorat en neuroscience au Washington University à Saint Louis (É.-U.). Vincent a fait des études postdoctorales au New York University et sa carrière de professeur a débuté au département de physiologie de cette institution. Il est professeur émérite de l’Université de Montréal et a une formation en biologie de l'Université Laval. Après 45 ans dans le milieu académique il prit sa retraite et désira retourner à l’écologie. La biodiversité et l’écologie du milieu aquatique l’intéressent au plus haut point.


Devora Neumark

Devora est artiste-chercheure interdisciplinaire, éducatrice, conférencière et consultante pour l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. Elle s’inspire des philosophies autochtones et des enseignements bouddhistes, ainsi que de pratiques artistiques et écrites liées à l’environnement (ex : Agnes Denes, Jackie Brookner,  Mel Chin, Rachel Carson, Gregory Bateson, Kimberly K. Smith et Kevin Buzzacott). Ses œuvres actuelles explorent la Deep sustainability (Val Plumwood), les périls de l’anthropocentrisme, et comment les habitants des villes peuvent être réhabilités comme membres responsables du monde vivant. Devora a complété son doctorat en recherche-création, intitulé Radical Beauty for Troubled Times, en avril 2013 au Centre d'études interdisciplinaires sur la société et la culture de l’université Concordia. Depuis juillet 2003, Devora enseigne également au sein du programme des arts interdisciplinaires au Goddard College MFA (au Vermont et dans l'État de Washington).

 


Marco Festa-Bianchet

Marco est professeur titulaire au département de biologie de l'Université de Sherbrooke depuis 1999. Il est auteur et coauteur de 180 publications scientifiques. Entre 2002 et 2006, il a présidé le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Marco veut contribuer aux activités de la SNAP car il considère que la survie de notre espèce dépend des services écosystémiques. Il est particulièrement intéressé à une meilleure estimation des vrais coûts des activités qui donnent un gain monétaire à court terme, mais qui causent des vrais dommages environnementaux et économiques qui sont payés au long terme, souvent pas par ceux qui ont empoché le gain initial. Il veut aussi offrir son expertise de chercheur en écologie pour aider la SNAP à prendre des décisions justifiées par de l'évidence lors de ses activités.

Marina Jolly

Comme coordonnatrice d'une firme de conseil pour les OBNL, Marina a eu l'occasion de participer à l'élaboration de plusieurs planifications stratégiques et plans de financement, et a accompagné avec ses collègues les organismes dans la mise en œuvre de leurs actions de communication. Mais son intérêt pour l'environnement l'a poussée en janvier 2015 à compléter sa maîtrise en gestion par un DESS en environnement et développement durable à l'Université de Montréal. Afin de donner une portée concrète à ce programme, elle a décidé de mettre ses compétences au service de ses convictions en rejoignant le CA de la SNAP.

Karina Kesserwan

 

Véronique Bussières

Véronique est présentement doctorante dans le Département de Géographie, Urbanisme et Environnement à l’Université Concordia, Montréal. Elle est également détentrice d’un baccalauréat en Biologie de l’Université McGill et d’une Maîtrise en Géographie, Politique et Administration Publique de l’Université Concordia. Véronique travaille depuis plus de 15 ans dans le domaine de la conservation, plus précisément en rapport avec les aires protégées. Elle a travaillé sur des projets d’aménagement écologique et d’éducation environnementale, notamment dans la grande région de Montréal et dans un parc national au Panama. Sa recherche actuelle porte sur la gouvernance des aires marines protégées en territoire autochtone. Invitée à se joindre au conseil d’administration de la SNAP au printemps 2016, elle est très heureuse de s’être joint à cette équipe dynamique et d’apporter son expertise au niveau de la gouvernance des aires protégées en milieu marin et des relations avec les Premières Nations.  


Mélanie Morin

Mélanie est avocate, associée au cabinet Pelletier & Cie Avocats Inc. où sa pratique est axée principalement en droit du travail et de l’emploi. Elle s’occupe également de litiges civils et de droit administratif. Elle a été admise au Barreau du Québec en 2003 et est diplômée de l’Université du Québec à Montréal. Elle est également membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines (OCRHA). Elle est fréquemment demandée à titre de conférencière en matière de relations de travail, de gestion des employés et des enjeux reliés à l’utilisation des médias sociaux. Elle enseigne également à l’École du Barreau le cours de droit du travail. Ayant un intérêt pour la cause environnementale, elle a choisi de s’impliquer afin de faire connaître la SNAP et de contribuer par son implication au CA. Sa contribution vient donc en support aux autres membres du CA toujours dans le même objectif commun, soit celui de faire avancer la cause environnementale.

Lucie Taliana

Diplômée à la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke et détentrice d’un baccalauréat en biologie (écologie) de l’UQAM, Lucie a fait sa marque comme coordonnatrice de grandes campagnes de sensibilisation du public et comme responsable de projets dont la participation de divers partenaires était au cœur de la stratégie d’action. D’ailleurs, au début des années 2000, elle a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de la SNAP Québec en tant que responsable de la campagne Aux arbres citoyens, une vaste initiative liée aux enjeux des aires protégées en forêt boréale. Animatrice dans l’âme, elle sait tisser des liens et assurer la mobilisation citoyenne et l’engagement de diverses organisations, parties prenantes et partenaires financiers. Au cours de son parcours professionnel avec diverses ONGE, elle a su bâtir une expertise en communication et en gestion de projet ainsi qu’un bon réseau de contacts qui, souhaite-t-elle, contribuera aux activités de protection de la biodiversité et d’engagement social de la SNAP.

 

Jacques Prescott

Jacques est professeur associé à la Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi depuis 2010 après une longue carrière dans la fonction publique du Québec et du Canada comme biologiste spécialiste de la biodiversité et du développement durable.  À la demande d’organisations internationales comme le PNUD, la FAO, l’UICN et l’OIF,  il a notamment coordonné la préparation de la stratégie nationale de biodiversité de plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen Orient et conseillé des administrations nationales dans leur démarche de développement durable. Au Québec, il a coordonné l’élaboration de la première stratégie de développement durable, la mise en œuvre de la stratégie de biodiversité et d’importantes campagnes pour la sauvegarde des espèces menacées.  Il est l’auteur d’ouvrages sur les mammifères de l’est du Canada, et de nombreux articles scientifiques et de vulgarisation. Il a joint la SNAP dans le but de poursuivre ses efforts pour la sauvegarde des milieux naturels et des espèces menacées.