Conseil de direction


Hugues Imbeault-Tétreault, Président

Passionné de développement durable, Hugues est un professionnel engagé qui œuvre depuis plusieurs années dans le domaine de l'analyse de cycle de vie au Centre international de référence sur le cycle de vie de produits, services et procédés (CIRAIG). Détenteur d'une maîtrise en génie chimique de l’École Polytechnique de Montréal, il possède aussi une longue expérience au sein du mouvement étudiant écologiste. En plus de son travail d’évaluation des impacts environnementaux de produits sur tout leur cycle de vie, il est impliqué comme bénévole à la SNAP Québec depuis 2011 dans le but de faire avancer les dossiers d'aires protégées, conscient que le développement industriel menace la biodiversité. Au cours des dernières années, il a notamment été secrétaire au sein du conseil de direction et a participé à la mise sur pied d'outils administratifs afin d'assurer une meilleure gestion de l'organisme. Sa priorité en tant que président : diversifier les sources de financement de la SNAP Québec et développer son grand potentiel.


Jennifer Smith, Vice-Présidente

Montréalaise, diplômée d'une maîtrise en biologie de l’Université Western, d'un certificat en pratique environnementale de l’Université Royal Roads avec une spécialité en planification et gestion des ressources naturelles, et d'un bacc. de l’Université Concordia, Jennifer s’est rendue compte de la beauté et de la fragilité des espaces sauvages alors qu'elle passait un été dans les Rocheuses canadiennes. C'est ainsi sensibilisée que Jennifer a décidé de dédier sa carrière à la conservation des espaces sauvages.
Impliquée auprès de la SNAP depuis 2010, elle a d'abord travaillé au bureau national à Ottawa, été bénévole en Alberta, et a travaillé aux sections Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse en tant que coordonnatrice aux relations avec la communauté. Jennifer a même travaillé bénévolement aux côtés des employés de la SNAP Québec tous les lundis de 2013 à 2015! C'est donc naturellement qu'elle rejoint le conseil de direction en mai 2015.


Vincent Castellucci, Trésorier

Vincent a hésité à faire une carrière en écologie, mais il a choisi l’étude du système nerveux. Il a obtenu un doctorat en neuroscience au Washington University à Saint Louis (É.-U.). Vincent a fait des études postdoctorales au New York University et sa carrière de professeur a débuté au département de physiologie de cette institution. Il est professeur émérite de l’Université de Montréal et a une formation en biologie de l'Université Laval. Après 45 ans dans le milieu académique il prit sa retraite et désira retourner à l’écologie. La biodiversité et l’écologie du milieu aquatique l’intéressent au plus haut point.


Delphine Acoca

En plus d’être notoire pour ne manquer aucune occasion de câliner un arbre,  Delphine est une professionnelle en gestion du développement durable ayant près de 10 ans d’expérience dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’amélioration continue d’interventions stratégiques dans divers domaines, notamment: les relations avec les communautés, le marketing et les communications, l’engagement des employés et l’approvisionnement responsable. Parmi ses grandes forces sont sa faculté remarquable à concevoir des solutions novatrices pour régler des problèmes organisationnels complexes. Elle y parviens notamment en reconnaissant les divers besoins des parties prenantes tout en les ralliant à une vision commune.
Ayant contribué à une diversité de projets en Amérique du Nord et à l’étranger, Delphine est infailliblement enthousiaste à établir des liens significatifs avec des personnes de divers horizons et cultures. En tant que membre du conseil de direction de la SNAP Québec, Delphine concentre ses efforts à créer des occasions de susciter l’engagement des parties prenantes envers la nécessité de protéger nos habitats naturels.


Tasso Kouros

Tasso est un avocat d'affaires qui possède une expérience en matière de transactions commerciales tant au niveau national qu’international. Tout au long de sa carrière, Tasso a eu l’occasion de rédiger et négocier des ententes commerciales diverses, de procéder à des analyses juridiques et d'affaires (incluant l’évaluation des risques d’entreprise), d’élaborer des politiques et de les mettre en œuvre, de rédiger des contrats de commercialisation de propriété intellectuelle et des TI, de gérer des litiges complexes et d’assurer une gestion efficace des divers intervenants de différentes juridictions.
Avant de se joindre à Delegatus, Tasso a été conseiller juridique au sein d’Avon Canada (2003-2007) et conseiller juridique senior au sein d’Avon Products Inc. (2007-2014), New York. À ce titre, il a dirigé ou participé activement à différentes transactions commerciales (USA et Canada) comportant différents aspects dont la fabrication, les  achats et l’approvisionnement, la logistique, le droit de la construction, le droit immobilier, le droit du travail, la protection des données, les ententes de services TI,  les contrats de licence de logiciels et les ententes S.a.a.S.
Me Kouros est membre du Barreau du Québec, du Barreau de New York et de l'American Bar Association.
 

Véronique Bussières

Véronique est présentement doctorante dans le Département de Géographie, Urbanisme et Environnement à l’Université Concordia, Montréal. Elle est également détentrice d’un baccalauréat en Biologie de l’Université McGill et d’une Maîtrise en Géographie, Politique et Administration Publique de l’Université Concordia. Véronique travaille depuis plus de 15 ans dans le domaine de la conservation, plus précisément en rapport avec les aires protégées. Elle a travaillé sur des projets d’aménagement écologique et d’éducation environnementale, notamment dans la grande région de Montréal et dans un parc national au Panama. Sa recherche actuelle porte sur la gouvernance des aires marines protégées en territoire autochtone. Invitée à se joindre au conseil de direction de la SNAP au printemps 2016, elle est très heureuse de s’être joint à cette équipe dynamique et d’apporter son expertise au niveau de la gouvernance des aires protégées en milieu marin et des relations avec les Premières Nations.  
 


John O'Driscoll

Urgentologue et professeur de clinique au Centre hospitalier de l'Université de Montréal, John est passionné par les parcs nationaux depuis sa jeunesse.  Devenu membre de la SNAP en 1992, il participe dès 1996 à l'organisation des événements de la SNAP à Montréal à titre bénévole. John fait partie du premier groupe de membres québécois à se réunir en 1999 en vue d'établir une section locale de la SNAP, puis en devient le premier président en 2001, le restant jusqu'en 2011. John a également servi sur le Conseil d'administration national de la SNAP entre 2000 et 2004.
A l'extérieur de la SNAP, John a été le premier président du Comité environnement et santé du Collège québécois des médecins de famille entre 2000 et 2006 et premier président du Comité environnement et santé du Collège de médecins de famille du Canada (CMFC) entre 2008 et 2014. Aujourd’hui, John est  membre du Groupe ressource sur la santé et l'environnement du CMFC.
 

Guillaume Sirois

Guillaume est étudiant au baccalauréat en droit à l’université de Sherbrooke. Il a connu la SNAP en participant en 2016 à l’expédition jeunesse au Mushuau-Nipi, et cette expérience lui a donné l’envie de s’impliquer davantage au sein de l’organisation.
Guillaume a acquis de l’expérience sur divers des conseils d’administrations et il est impliqué dans différents organismes sociaux. Guillaume a siégé pendant un an sur le conseil d’administration de son association étudiante. De plus, il siège actuellement sur le conseil des directeurs de Citizen’s Awakening International, une ONG dont la mission est de promouvoir le débat citoyen à travers le monde.
Il a cofondé un organisme dont la mission est de promouvoir la réconciliation entre Autochtones et non-Autochtones. Il est aussi un membre actif de la solidarité étudiante contre les oléoducs, organisation dont la mission est d’inciter les universités à désinvestir des énergies fossiles et de prendre position contre le développement de nouveaux oléoducs.