Prix Marie-Hélène Roger

Le prix Marie-Hélène Roger 2016 a été remis à Caroline Côté-Larose!

Caroline a été stagiaire aux communications et à la mobilisation à la SNAP Québec de février à juillet 2016. Elle a beaucoup apprécié son travail au sein de l’équipe de la SNAP, qu’elle juge  forte, visionnaire et plein de fougue! Par la suite, elle a tenu à rester en contact avec la SNAP et à poursuivre son engagement bénévole : elle a tenu un kiosque de recrutement de membres lors de la journée privilège MEC, elle a participé à l’évènement Grâce à la nature en tant que chef d’équipe, etc. Caroline souhaite continuer à appuyer la SNAP dans ses activités, et ce, le plus longtemps possible!

Après avoir travaillé en communication pendant une dizaine d’années en tant que coordonnatrice et rédactrice, Caroline a choisi de consacrer la deuxième partie de sa carrière à ce qui lui tient le plus à cœur : la protection de l'environnement. Elle considère que le respect de la nature est vital pour l’humain, car cette dernière est nécessaire à sa santé physique et psychologique. Après avoir obtenu un baccalauréat en géographie environnementale de l’Université de Montréal, elle commence cet automne une maîtrise en environnement à l’Université de Sherbrooke.

 

Le prix Marie-Hélène Roger 2015 a été remis à Mathieu Neau!

Durant son enfance en France, Mathieu avait le rêve de venir un jour au Canada car il adore la nature et les grands espaces. En 2011, il réalise ce rêve en posant les pieds au Québec : il vient y faire une maîtrise en biologie forestière, avec une spécialité en entomologie. Mathieu a passé pas moins de cinq étés dans la forêt boréale, à l'étudier, à admirer sa beauté, à comprendre toute sa richesse et l'importance de protéger cet écosystème.

C'est en 2014 que Mathieu se porte volontaire pour aider la SNAP Québec, en participant à des traductions et à des révisions de rapports. En 2015, il travaille sur toute la mise en page du rapport Nagoya + Bilan des actions du Québec en matière de biodiversité et recommandations.

Nous sommes fiers de nommer Mathieu bénévole de l’année 2015 et nous le remercions pour tout son travail sur ce rapport et son engagement envers la SNAP Québec!

 

Le prix Marie-Hélène Roger 2014 a été remis à Jennifer Smith!

Jennifer travaille aux côtés des employés de la SNAP en tant que bénévole tous les lundis depuis l’automne 2013. Elle prend activement part dans les stratégies de communications, l'animation des réseaux sociaux, dans la recherche et les traductions mais encore dans l'organisation des événements, la photographie et toutes les tâches administratives du quotidien. Quelle contribution à la conservation de nos espaces publics sauvages!

Montréalaise, diplômée d'une maîtrise en biologie de l’Université Western, d'un certificat en pratique environnementale de l’Université Royal Roads avec une spécialité en planification et gestion des ressources naturelles, et d'un bacc. de l’Université Concordia, c’était quand elle a passé un été dans les Rocheuses canadiennes pour sa maîtrise qu’elle s’est rendue compte de la beauté, de l’immensité, et de la fragilité des espaces sauvages. C'est ainsi sensibilisée que Jennifer a décidé de dédier sa carrière à la cause de la conservation des espaces sauvages.
Impliquée auprès de la SNAP depuis 2010, elle a d'abord travaillé au bureau national à Ottawa, été bénévole en Alberta, et a travaillé au Nouveau-Brunswick, et en Nouvelle-Écosse en tant que coordonnatrice aux relations avec la communauté. 

On peut dire que la SNAP a trouvé la perle rare des bénévoles engagés! Pour sa précieuse aide, son dévouement et son implication extraordinaire, nous remercions Jennifer et la nommons bénévole de l'année 2013!

 

Le prix Marie-Hélène Roger 2012 a été remis à Marie-Pierre Beauvais!

Marie-Pierre donne un coup de main à la SNAP Québec depuis plus de 8 ans. Elle a recueilli des centaines de signatures pour nos campagnes de protection, sensibilisé le grand public à l'importance de conserver notre nature, rédigé et mis en ligne de nombreux textes, rentré des données, etc. Marie-Pierre a le regard qui brille et le coeur qui déborde de générosité. Efficace, motivée, intelligente et informée, à elle seule, elle vaut bien 10 bénévoles! Elle est tellement passionnée par l'environnement qu'elle a choisi d'en faire une carrière. Ayant grandi à la campagne, elle s’est initiée à la complexité des écosystèmes naturels dès son plus jeune âge. Après avoir mis sur pied le premier Comité vert du Cégep de Joliette et découvert une dévorante passion pour les questions environnementales, elle emménage à Montréal pour parfaire des études en biologie. Depuis, elle cumule les emplois dans le domaine de l’environnement, participe à diverses actions citoyennes au sein d’ONGs, en plus de poursuivre des études universitaires en géographie et en sciences de la conservation. Elle rêve de transmettre sa passion et son intérêt pour la biodiversité et les questions environnementales à des générations d’étudiantEs. Pour son aide précieuse à la SNAP Québec, son dévouement et son enthousiasme, nous remercions Marie-Pierre en la nommant bénévole de l'année 2011!

 

Pourquoi le prix Marie-Hélène Roger

Marie-Hélène Roger était une bénévole impliquée depuis le tout début des activités de la SNAP à Montréal, en 1999. Elle a animé notre tout premier kiosque d'information lors d'un salon sur la nature, a contribué à notre premier dépliant d'information et a aidé à organiser notre première Assemblée générale annuelle. C'est lors de cette première assemblée que Marie-Hélène fut élue membre du conseil d'administration et elle y a toujours siégé depuis, comme secrétaire puis comme membre du comité de la vie associative. Malheureusement, Marie-Hélène était atteinte de la Fybrose Kistique depuis sa naissance et elle a perdu ce combat le 23 février 2004. Parce qu'elle était une bénévole douée, énergique et généreuse, et à sa mémoire, nous avons nommé le prix du meilleur bénévole en son nom : le prix Marie-Hélène Roger.