assinica

Assinica

En langage cri, Assinica signifie « là où il y a des roches ». Cette grande aire protégée de 3200 km2 est située sur le territoire ancestral de la Première Nation crie et regorge de cours d’eau majestueux, résultat du passage lointain des glaciers.

La réserve de parc national Assinica se retrouve au nord-ouest de la communauté Crie d'Oujé-Bougoumou, près de Chibougamau. Officialisée en 2011, cette aire protégée est le fruit de plusieurs années de discussions entre le gouvernement du Québec et les Cris. Il s'agit d'une démonstration éloquente du leadership des Cris dans le dossier de la conservation du patrimoine naturel.

On y retrouve des pins gris de plus de 200 ans poussant au bord de la longue rivière Broadback, ainsi que d’immenses lacs parsemés d’îles et entourés de forêt boréale. Ces splendeurs du nord québécois sont protégées... pour l’instant.

 

Un premier pas vers la protection d’un territoire exceptionnel

En effet, son statut de « réserve de parc national », bien que suffisant pour lui accorder une protection contre l'activité industrielle, n'est pas un statut permanent. Il faut donc que le gouvernement agisse rapidement afin d'octroyer un statut officiel de « parc national » à cette aire protégée.

De plus, pour la SNAP Québec, cette aire protégée représente un premier pas vers la création d’un complexe d’aires protégées totalisant 10 000 km2 : la vallée de la rivière Broadback et du lac Evans.