Exploitation minière

L’exploration et l’exploitation des ressources minérales au Québec sont encore basées sur le « free mining », un concept qui date de l’époque de la ruée vers l’or et qui donne des privilèges démesurés à l’industrie minière. Les droits des citoyens sont bafoués et la création d’aires protégées devient extrêmement difficile.

Il faut reconnaître les bienfaits économiques qu’entraîne l’activité minière pour le Québec. Les nombreuses ressources minérales du territoire québécois telles que l’or, le nickel, le fer ou le cuivre constituent en effet des moteurs de développement pour plusieurs communautés et un apport important à l’économie du Québec.

Toutefois, la plus grande partie du territoire québécois, soit plus de 85 %, est accessible à l’industrie minière aux fins de prospection. Le free mining consacre ainsi la préséance des droits miniers sur tout autre usage du territoire, comme si les activités minières constituaient toujours la meilleure option pour un territoire.

La SNAP constate que la conservation de la biodiversité et la création d’aires protégées sont obligées de composer avec la préséance des droits miniers déjà accordés. Lorsqu’on désire protéger un site de grande importance écologique et que des droits miniers y ont été accordés…, devinez qui gagne toujours.

Le Québec s’est donné l’ambitieux projet de protéger 12 % de son territoire d’ici 2015 et prévoit soustraire à l’activité minière 50 % du territoire du Plan Nord. Dans tous les cas, on ne devra pas protéger seulement les sites dont l’industrie n’aura pas voulu. La SNAP milite pour qu’une véritable planification territoriale permette de protéger en priorité les sites de grande importance écologique.

Coalition pour que le Québec ait meilleure mine!
Au printemps 2008, la SNAP participait à la mise sur pied de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine!, un regroupement d’une vingtaine d’organismes sociaux ou environnementaux avec comme mission  d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales.  Au sein de la coalition, la SNAP fait la promotion des enjeux environnementaux et elle dénonce en particulier les embûches créées par les titres miniers face à la conservation de la biodiversité ou à la création d’un véritable réseau d’aires protégées. À cet égard, vous pouvez lire la fiche d’information Miner le Québec… ou le protéger?, une publication qui documente le conflit entre les titres miniers et la création d’aires protégées et qui propose des pistes de solution.

Réforme de la Loi sur les mines
La Loi sur les mines se doit de subir une réforme en profondeur afin de respecter les droits individuels des citoyens et des communautés ainsi que l’environnement. À cet égard, la SNAP participe activement au processus de révision de la Loi sur les mines, le projet de loi 14. La SNAP a dénoncé la faiblesse de cette réforme en déposant récemment un mémoire et en participant à la commission parlementaire sur le projet de loi 14.

Projet d’exploration uranifère Matoush
Le Québec ne compte aucune mine d’uranium, mais les choses pourraient bientôt changer. En effet, le projet Matoush, sur le territoire des Cris de Mistissini et à quelques kilomètres seulement du projet de parc national Albanel-Témiscamie-Otish (ATO) pourrait démarrer bientôt. La SNAP s’oppose à ce projet qui risque de contaminer les eaux de la magnifique rivière Témiscamie, au cœur du parc ATO, et qui exigera le transport du minerai radioactif sur une distance de 64 km à l’intérieur même du projet de parc national ATO.

Publications

Réforme de la Loi sur les mines (projet de loi 14) - Mémoire SNAP 25 août 2011

Pour que l'industrie minière cesse d'être une embûche à la création d'aires protégées.

Pour que le Québec ait meilleure mine - Réforme en profondeur de la Loi sur les mines du Québec

Rapport de Écojustice (octobre 2009).

Projet d’exploration uranifère Matoush - Mémoire SNAP, novembre 2010

Le projet uranifère Matoush portera atteinte à l'intégrité écologique du futur parc national Albanel-Témiscamie-Otish.

Miner le Québec… ou le protéger ?

Rapport sur les conflits entre l'industrie minière et les aires protégées.