marins

Projets marins

Le mandat de conservation de la SNAP concerne aussi les milieux marins, où nous cherchons à ce qu’un réseau d’aires marines protégées puisse rapidement voir le jour. Nous avons notamment identifié 12 sites au Canada à protéger prioritairement, dont 4 au Québec.

Le Canada est réputé pour la majesté de ses milieux terrestres, cependant son patrimoine marin a lui aussi de quoi faire des envieux : bordé par 3 océans (l’Arctique, le Pacifique et l’Atlantique) le Canada possède le littoral le plus long de la planète!

Malheureusement, ce cadeau écologique ne semble pas empreint de grande valeur pour nos dirigeants : en 147 années de confédération, le Canada n’a réussi à protéger qu’1,3% de ses océans! Même la Chine fait mieux avec ses 1,6% en 2015.

Nos océans sont pourtant l’habitat d’une très riche biodiversité, où figurent de nombreuses espèces menacées (dont l’emblématique rorqual bleu, le plus gros animal au monde). Cette biodiversité soutient tout un pan de notre économie, à travers la pêche et le tourisme. Sans oublier que la moitié de l’oxygène que nous respirons provient des océans…

De premiers objectifs de conservation à atteindre

Exploitation industrielle, surpêche, pollution, réchauffement, acidification : nos océans font aujourd’hui face à de sérieux problèmes et il est urgent de mettre en place des mesures de protection pour mettre un frein à ce processus de destruction.
Des objectifs existent en ce sens : à l’échelle internationale, la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) prévoit que 10% des zones marines et côtières soient conservées. Le Canada s’est engagé envers cette cible. Le Québec a fait encore mieux : il s’est engagé à protéger 10% de son territoire marin d’ici 2015!

La SNAP encourage les décideurs à aller de l’avant avec ces objectifs et apporte son soutien en termes d’expertise et de recommandation en appui à ce processus :

Afin de faciliter le processus de création des AMP au Canada, la SNAP a identifié 12 sites prioritaires sur lesquels nous concentrons actuellement nos efforts de mobilisation : le détroit d’Hécate, les îles Scott, le secteur sud du détroit de Georgia, Big Eddy, le détroit de Lancaster, Tawich, banc des Américains, les îles de la Madeleine, la baie de Fundy, le banc de Sainte-Anne, le chenal Laurentien et les fjords de la côte sud.
3 de ces sites se situent au Québec : vous trouverez plus d’information sur chacun d’eux ainsi que sur le projet de zone de protection marine de l'Estuaire, dans l’encadré « Enjeux » en haut de cette page.

Agissez

Ajoutez votre voix pour la protection de nos océans!
Je soutiens la protection des océans du Canada. J'exhorte les gouvernements à créer rapidement les 12 nouvelles aires marines protégées proposées par la SNAP et des réseaux d'aires marines protégées dans l'ensemble de nos océans.
Agissez
Protégeons la biodiversité du Québec
Demandons au gouvernement du Québec de respecter les objectifs internationaux pour la biodiversité, qui visent un minimum de 17 % d’aires protégées d’ici 2020, et de s’engager dès aujourd’hui à faire +: 25 % d’aires protégées au Québec d'ici 2025!
Agissez

Publications

Rapport “Océan” de la SNAP, Juin 2015

Les aires marines protégées du Canada sont-elles vraiment "protégées"?

Rapport annuel de la SNAP sur les progrès du Canada en matière de conservation marine - Juin 2015

D’un océan à l’autre : tracer le chemin pour le Canada vers son objectif 2020

Rapport 2014 de la SNAP sur l'état des océans au Canada. 

Nos océans sont-ils correctement protégés?

Évaluation des progrès vers une meilleure protection marine avant la fi n de l’année 2012.

Dépliant sur les aires marines protégées (AMP)

Les AMP : des outils efficaces pour la gestion durable de notre patrimoine marin.

Le Canada réussira-t-il à créer 12 nouvelles aires marines protégées d’ici décembre 2012 ?

Rapport intérimaire de la SNAP sur les avancés de la protection des 12 sites marins concernés par la campagne « d’Un océan à l’autre ».

Voir les autres publications de la SNAP