riviere-nastapoka

Rivière Nastapoka

Véritable sanctuaire sur le plan de la biodiversité, la Nastapoka revêt aussi un caractère essentiel pour les Inuits de la communauté d’Umiujaq et l’Administration régionale Kativik. Sa splendide chute d’eau finale d’une trentaine de mètres a contribué à sa popularité.

Quelle fierté pour le Québec que d’avoir la Nastapoka ! Et quel soulagement de la savoir finalement protégée...
Située près de la baie d’Hudson, cette rivière exceptionnelle fait en effet partie depuis décembre 2012 du parc national Tursujuq.

Une faune unique

Quelques très rares lacs dans le monde hébergent des populations de phoques en eau douce. Les lacs de tête de la rivière Nastapoka sont les SEULS au monde où l’on retrouve des phoques communs vivant exclusivement en eau douce. Cette population de phoques est constituée de moins de 100 individus.

Du côté de l’estuaire, on retrouve l’un des deux principaux sites de rassemblement des bélugas de l’Est de la baie d’Hudson, une population désignée en voie de disparition. On retrouve aussi, dans le cours inférieur de la rivière, la seule population de saumons de toute la côte Est de la baie d’Hudson – une population unique qui ne migre pas en mer.


Le travail de la SNAP

La SNAP appuie depuis longtemps la volonté des Inuits de protéger la rivière Nastapoka. Nous avons participé à de nombreuses reprises aux consultations publiques sur la création du parc Tursujuq ou sur le statut du phoque commun d’eau douce. Nous avons également fait la promotion de la protection de la Nastapoka avec une large campagne de sensibilisation publique où les citoyens ont envoyé plus d’un millier de lettres au gouvernement. Nos efforts ont porté fruits puisque ce patrimoine naturel irremplaçable est désormais protégé.

Nouvelles de la SNAP à ce sujet

Communiqués de la SNAP à ce sujet

Publications

Projet de parc national Tursujuq, mémoire SNAP, juin 2008

Mémoire demandant la protection de la rivière Nastapoka présenté par la SNAP au ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs lors des consultations publiques au sujet du projet de parc national Tursujuq (aussi appelé parc national Des Lacs-Guillaume-Delisle-et-à-l’Eau-Claire).