Création de la réserve aquatique de Manicouagan


UNE BONNE NOUVELLE POUR LA CONSERVATION DE NOS MILIEUX MARINS !

Québec, le 21 août 2013 - La SNAP accueille favorablement la création de la réserve aquatique Manicouagan, annoncée officiellement aujourd'hui par le ministre de l'Environnement (MDDEFP) M. Yves-François Blanchet, accompagné du député de René-Lévesque, M. Marjolain Dufour. Longtemps attendue, cette réserve située dans l'estuaire du Saint-Laurent devient la deuxième aire marine protégée au Québec, après le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent, dont la création remonte à 1998.

Enfin, un progrès véritable en conservation marine

L'annonce d'aujourd'hui représente l'aboutissement d'un processus qui aura duré plus de 15 ans, dans le but de conférer une protection au milieu marin exceptionnel situé à l'embouchure de la rivière Manicouagan, au large du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. “Après de nombreuses années de stagnation, voici enfin une avancée pour la conservation des milieux marins au Québec. Nous osons espérer que l'enthousiasme suscité par ce projet saura encourager les décideurs à poursuivre sur cette lancée”, affirme Patrick Nadeau, directeur général de la SNAP Québec.

Des investissements gages de réussite

Avec ses milliers de visiteurs par année, le parc marin Saguenay – Saint-Laurent est la preuve qu'en plus de conserver la biodiversité, les aires marines protégées peuvent être un important outil de développement économique. Afin que cela se concrétise pour la nouvelle réserve aquatique de Manicouagan, Québec devra poursuivre sa collaboration avec les acteurs régionaux en matière de gestion et pour y permettre une mise en valeur. L'annonce d'un investissement de 150 000$ en ce sens est donc une bonne nouvelle pour la région.
Cependant, pour que l'objectif premier d'une aire marine protégée, à savoir la protection de la biodiversité, soit respecté, il est indispensable de mener un suivi écologique sur le terrain grâce à l’intervention de scientifiques qualifiés.
“Pour nous, la crédibilité de l'annonce d'aujourd'hui dépendra du financement qui suivra, résume Patrick Nadeau. Puisque le gouvernement du Québec assumera seul le suivi écologique du milieu, il sera primordial qu'il investisse en conséquence. Sans quoi, ce superbe projet de réserve aquatique ne restera que des lignes tracées sur une carte ”.

Des engagements à respecter

Malgré l'annonce d'aujourd'hui, un grand rattrapage s'impose toujours. Le Québec ne compte aucune aire marine protégée dans le Golfe du Saint-Laurent et seulement 1,3% de son milieu marin est protégé – superficie dérisoire lorsque comparée à la Californie (15%), la France (20% d'ici 2020), ou encore l'Australie (35%). Rappelons qu'en 2011, le Québec avait fait figure d’exemple en matière de conservation marine, en devenant la seule province à se doter d’un objectif pour la création d'aires marines protégées. Le plus récent Plan d'action Saint-Laurent, entente bipartite Canada-Québec, prévoyait également la création de trois nouvelles aires marines protégées. La SNAP Québec aurait aimé que le Gouvernement du Québec réitère son engagement envers ce plan et l’objectif des 10%. “Dans le Golfe du Saint-Laurent en particulier, pointe Patrick Nadeau, les ardeurs pour le pétrole et le gaz semblent encore occulter la responsabilité de protéger la biodiversité. L’annonce d’aujourd’hui est encourageante, il reste désormais à redoubler d’efforts pour qu’un réseau d’aires marines protégées, vital pour la biodiversité marine au Québec, voie enfin le jour.»

- 30 -


La SNAP est un organisme à but non lucratif fondé en 1963 par des citoyens qui avaient à cœur la sauvegarde des espaces naturels. Elle compte 13 sections régionales à travers le pays, dont sa section québécoise qui a vu le jour en 2001. La SNAP Québec a pour mission la protection du patrimoine naturel en favorisant la création d’aires protégées ainsi que l'amélioration de la gestion de celles existantes. Nos actions parlent d’elles-mêmes puisque nous avons déjà contribué à la protection de plus de 450 000 kilomètres carrés du patrimoine naturel canadien. Pour plus d’information, visitez le www.snapqc.org.

Informations :
Sylvain Archambault
Responsable Aires protégées et utilisation du territoire — SNAP Québec

418-686-1854 / cell. 581-995-4350
sarchambault@snapqc.org