La table est mise pour terminer le travail de protection de la forêt Broadback


Québec, le 22 février 2016 – La Société pour la nature et les Parcs  (SNAP Québec) se joint à la Première Nation Crie de Waswanipi aujourd’hui pour demander au gouvernement du Québec de protéger la forêt boréale dans le secteur de la rivière Broadback, près de la baie James. La SNAP Québec réclame l’achèvement du réseau d’aires protégées dans ce secteur d’ici juillet 2016 et la mise en place d'un plan assurant le rétablissement du caribou forestier avant d’aller de l’avant avec des projets de chemins forestiers.

Québec doit réitérer son engagement
Lors de la signature de l’Entente pour résoudre le différend forestier Baril-Moses en juillet 2015, le gouvernement du Québec s’est engagé à travailler avec Waswanipi et le Gouvernement de la Nation Crie pour compléter le réseau d’aires protégées dans le secteur de la rivière Broadback. Or il n’y a eu aucun progrès significatif à ce jour. « Juillet 2016 sera la date d’anniversaire de cet engagement, souligne Alain Branchaud, directeur général de la SNAP Québec. Ce serait un excellent moment pour annoncer l’aire protégée revendiquée par Waswanipi et ainsi démontrer la volonté du gouvernement de protéger notre majestueuse forêt boréale, une partie intégrante du patrimoine culturel et naturel de la Nation Crie. »

Rappelons que le Québec s'est engagé à protéger 12 % de son territoire d'ici mars 2016, puis 20 % du territoire du Plan Nord d'ici 2020, et ultimement 50 % de ce territoire d'ici 2035.

Routes et caribou forestier
Par ailleurs, un projet de construction de routes forestières dans le secteur de la rivière Broadback pose des menaces sérieuses sur le caribou forestier, une espèce en péril et centrale au mode de vie traditionnel autochtone. Trois populations de caribou fréquentent ce territoire et sont toutes considérées en déclin selon les plus récentes données scientifiques. 

« Il est important de ne pas faire les choses à l’envers, prévient Pier-Olivier Boudreault, biologiste à la SNAP Québec. Avant d’aller de l’avant avec des projets de chemins forestiers additionnels, il faut qu’un plan d’aménagement efficace soit mis en place pour assurer le rétablissement du caribou forestier dans ce secteur. »

À cet égard, la SNAP Québec invite les gouvernements du Québec et du Canada à présenter dans les plus brefs délais un rapport sur les mesures prises pour protéger l’habitat essentiel du caribou forestier dans ce secteur.

– 30 –


Demandes d’entrevues:
Mélissa Vaitilingame

Responsable des communications – SNAP Québec
514.278.7627, ext. 221, cell: 514.708.3085
melissav@snapqc.org
--
La SNAP est un organisme à but non lucratif fondé en 1963 par des citoyens qui avaient à cœur la sauvegarde des espaces naturels. Elle compte 13 sections régionales à travers le pays, dont sa section québécoise qui a vu le jour en 2001. La SNAP Québec a pour mission la protection du patrimoine naturel en favorisant la création d’aires protégées ainsi que l'amélioration de la gestion de celles existantes. Nos actions parlent d’elles-mêmes puisque nous avons déjà contribué à la protection de plus de 450 000 kilomètres carrés du patrimoine naturel canadien. Pour plus d’information, visitez le www.snapqc.org.