Lancement de la pétition Pas au Zoo !

  • Date de publication: 04 28 2017 |
  • Cet article est classifié sous: caribou forestier

Les derniers caribous de Val-d’Or doivent demeurer en Nature

Val-d'Or, Québec et Montréal le 28 avril 2017 - Une pétition demandant l’annulation du projet de transfert définitif de la harde de caribous de Val-d’Or vers le zoo de Saint-Félicien est lancée aujourd’hui par trois organisations environnementales impliquées de longue date dans la protection du caribou forestier.

L’Action Boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT), Nature Québec et la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) unissent leur voix pour demander au Ministre des Forêts de la Faune et des Parcs du Québec de renoncer à l’évincement des derniers caribous de Val-d’Or.

Pour Henri Jacob, doyen de la lutte pour la survie de l’espèce et président de l’ABAT, cette décision est un constat d’échec : « Plus de trente ans d’effort pour aboutir à une décision improvisée et unilatérale, c’est choquant ! Nous invitons la population à manifester sa colère et son opposition en signant notre pétition Pas au Zoo! ».

« La décision d’offrir un aller simple vers le Zoo de Saint-Félicien aux derniers caribous de Val-d’Or ne repose sur aucune analyse scientifique sérieuse » d’indiquer Christian Simard, directeur général de Nature Québec. « Il aurait été avisé pour les autorités de consulter les partenaires du rétablissement de l’espèce avant d’opter pour cette solution abracadabrante ».

Pour Alain Branchaud, directeur général à la SNAP Québec, la décision de Québec envoie un très mauvais signal : « Il faut arrêter de gérer le déclin et la disparition des espèces et plutôt agir dans le sens du rétablissement et du maintien de notre biodiversité. Quelle est la prochaine étape, construire un grand chapiteau pour y mettre toutes les rainettes faux-grillon, plants de ginseng à cinq folioles et autres espèces en péril qui font obstacle au développement? »

Pas au zoo, dans la nature!

Pour les trois organisations, il faut laisser les individus sur place dans leur milieu naturel et accélérer la mise en œuvre du plan de rétablissement de l’espèce notamment par la création de grandes aires protégées. La pétition est accessible au www.pasauzoo.org.


                                                                                      - 30 -


Charlène Daubenfeld, Responsable des communications
SNAP Québec
514 378-3880
cdaubenfeld@snapqc.org

Gabriel Marquis, Chargé des communications
Nature Québec
581 307-8613
gabriel.marquis@naturequebec.org

Henri Jacob, Président
Action boréale de l’Abitibi et Témiscamingue
819 738-5261
lereve@cablevision.qc.ca