Stratégie touristique du Plan Nord : misons sur nos parcs nordiques

  • Date de publication: 11 23 2011 |
  • Cet article est classifié sous: assinica, tursujuq

Kuujjuaq, le 23 novembre 2011 – La SNAP Québec accueille favorablement la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle, dévoilée aujourd'hui par la ministre Nicole Ménard. Pour la SNAP, il s'agit là d'un outil intéressant qui pourrait contribuer à mieux faire connaître les joyaux naturels du Nord québécois, en particulier son remarquable réseau de parcs.

Des sites encore méconnus
Les opportunités touristiques au nord du 49e parallèle sont encore méconnues de la majorité des Québécois, tout comme le réseau des parcs nationaux nordiques – un réseau qui est pourtant en pleine expansion. Plut tôt cette année, le gouvernement annonçait la création de la réserve de parc national Assinica, l’un des plus grands parcs du Québec. Aujourd'hui même à Kuujjuaq, la SNAP Québec participait aux consultations publiques sur le projet de parc national des Monts-Pyramides (Ulittaniujalik), qui deviendra le quatrième parc national du  Nunavik. Pour Patrick Nadeau, directeur général de la SNAP Québec : « Les parcs nationaux au nord du 49e parallèle ont tout ce qu'il faut pour rayonner non seulement au Québec, mais également à l'étranger ». Nous nous rallions donc à la volonté de faire des parcs nordiques une « pierre angulaire des futurs développements touristiques ». Pour ce faire, les ressources adéquates devront être déployées pour appuyer l'Administration Régionale Kativik (ARK), qui est responsable de la gestion et de la mise en valeur des parcs au Nunavik.

La protection est la clef
Pour Patrick Nadeau, il ne faut pas s'étonner si une bonne partie de la Stratégie touristique mise sur les attraits naturels, en particulier ceux protégés dans les parcs nationaux. « En mettant ces sites à l'abri de l'activité industrielle, on assure la pérennité des éléments naturels et culturels qui attirent les touristes. » Le gouvernement devra donc faire preuve de cohérence dans la mise en œuvre du Plan Nord, qui prévoit justement la création de nouvelles aires protégées. Les sites exceptionnels et irremplaçables, comme la majestueuse rivière Nastapoka, devront aussi être protégés.

– 30 –

*Des photos pourront vous être fournies sur demande.

La SNAP est un organisme à but non lucratif fondé en 1963 par des citoyens qui avaient à cœur la sauvegarde des espaces naturels. Elle compte 13 sections régionales à travers le pays, dont sa section québécoise qui a vu le jour en 2001. La SNAP Québec a pour mission la protection du patrimoine naturel en favorisant la création d’aires protégées ainsi que l'amélioration de la gestion des aires existantes. Nos actions parlent d’elles-mêmes puisque nous avons déjà contribué à la protection de plus de 450 000 kilomètres carrés du patrimoine naturel canadien.

Information :
Marie-Eve Allaire, coordonnatrice aux relations avec la communauté
Tél. : (514) 278-7627 poste 221
meallaire@snapqc.org

Patrick Nadeau, directeur général
Tél. : (514) 278-7627 poste 226 ou (514) 603.3085
pnadeau@snapqc.org