Des aires marines protégées (AMP) à la rescousse du Saint-Laurent

Partager

Article de blogue par Danielle Giroux, chargée de projets en conservation et milieux marins


Le Québec et le Canada se sont engagés à protéger 10 % de nos milieux marins d’ici 2020. Or, nous sommes encore très loin d’atteindre cet objectif pourtant jugé essentiel par la communauté internationale pour lutter contre la perte de la biodiversité marine.

Territoire maritime protégé actuellement :
- Au Québec : 1,3 %
- Au Canada : 1 %

Qu’est-ce qu’une AMP?

- Une AMP est un espace marin délimité destiné à protéger le milieu marin.

- Une même AMP peut comporter plusieurs zones de protection différentes. Certaines zones peuvent viser à interdire toutes formes d’activités, alors que d’autres zones permettent certaines activités (pêche, activités récréotouristiques, etc.) selon une règlementation établie.

- Une AMP doit être façonnée en tenant compte des particularités régionales et en respect des communautés locales.

Une des clés de succès d’une AMP est la participation de l’ensemble des usagers du milieu et des Premières Nations.

Les AMP : Une formidable opportunité de développement socioéconomique des communautés côtières!

Les effets bénéfiques des AMP sont nombreux et précieux :

- Pour un écosystème en santé
Les AMP contribuent à freiner la dégradation de l’environnement et à préserver les richesses naturelles qui se trouvent dans les milieux marins.

- Pour des pêches durables
Les AMP bien gérées peuvent avoir un impact positif sur les pêches, que ce soit par une augmentation de la diversité, de l’abondance et de la taille des poissons ainsi que des invertébrés.

- Pour un territoire attractif
Les AMP favorisent le tourisme durable et sont créatrices d’emploi dans le secteur récréotouristique.

Au Québec, 3 projets sont à l’étude dans le Saint-Laurent :

1. L’estuaire du Saint-Laurent, considéré comme un possible complément du parc marin Saguenay–Saint-Laurent

2. Le banc des Américains (extrémité Est de la péninsule gaspésienne)

3. Le plateau madelinien aux Îles-de-la-Madeleine

Projet d’AMP aux Îles-de-la-Madeleine
Un projet d’aire marine protégée d’environ 17 000 km² est en discussion depuis 2004.
À lui seul, ce projet permettrait d’atteindre la cible intérimaire de 10 % d’aires marines protégées en 2020 et de sécuriser et amplifier les valeurs économiques dont dépendent les Madelinots.

Aidez-nous à protéger le Saint-Laurent par la création d’un réseau d’AMP!

- Découvrez notre nouvelle brochure : Les aires marines protégées (AMP), pour des écosystèmes en santé et pour l’avenir des communautés côtières


- Visitez notre site Web pour en savoir plus sur les AMP 

- Signez notre demande pour la protection de 10 % des milieux océaniques d’ici 2020, au moyen d’un réseau d’AMP

- Écrivez à votre député pour lui demander où en sont les projets d’AMP dans votre région

- Initiez une discussion sur les AMP dans votre communauté. La SNAP Québec peut vous accompagner dans ce processus

- Soutenez la SNAP Québec : devenez membre de notre organisme!
 

La brochure « Les aires marines protégées (AMP), pour des écosystèmes en santé et pour l’avenir des communautés côtières » a été réalisée avec le soutien de nos partenaires MEC et la Fondation Salamander.

             
www.mec.ca
www.salamanderfoundation.org

La brochure est une création Larose Design.