Échange de savoirs entre la SNAP et PAGRAO

Partager

Article de blogue de Patrick Nadeau,
directeur de la SNAP Québec

 

 

Je reviens tout juste de Miramichi, Nouveau-Brunswick, où j'ai eu l'honneur de représenter la SNAP et la Coalition Saint-Laurent à une réunion historique! Il s'agissait du premier symposium scientifique regroupant les organismes autochtones de gestion des ressources aquatiques (PAGRAO) – venus de partout dans l'est du Canada pour partager leurs expériences.


Pour moi, ce fut un vrai retour aux sources. Non seulement ai-je pu passer quelques jours dans mon Nouveau-Brunswick d'origine, mais j'ai aussi pu “parler poisson” avec plusieurs experts et représentants autochtones. (Mon projet de maîtrise à UBC ayant porté sur le saumon, j'ai un petit faible pour les groupes travaillant à conserver ces magnifiques bêtes!).

J'en ai beaucoup appris. Par exemple, qu'il existe une certification, le label KESHKEN, permettant d'identifier les produits marins issus des communautés autochtones et même de retracer ces produits de votre assiette jusqu'au pêcheur. On encore que plusieurs groupes autochtones testent les espèces qu'ils récoltent afin de vérifier les niveaux de contaminants. Mais pas moyen d'obtenir des normes de la part du gouvernement canadien pour le homard, pourtant consommé régulièrement par les communautés autochtones côtières, car on n'émet pas de recommandations pour les “produits de luxe”!


J'ai moi aussi eu la chance d'échanger avec ces groupes, puisqu'ils m'avaient invité pour discuter des risques associés au développement du pétrole et du gaz dans le Golfe du Saint-Laurent. Inutile de dire que les pêcheurs autochtones, premiers concernés, partageaient nos préoccupations envers ce développement…

 

 

Ces quelques heures passées en compagnie de ces experts des milieux marins de l'Est du Canada, m'ont rappelé à quel point ce type de rencontres étaient à la base du travail de la SNAP. En effet, pour un organisme de conservation comme le nôtre, il est primordial de pouvoir bénéficier du retour d'expérience et de construire des échanges avec les communautés directement concernées par les ressources naturelles que nous cherchons à protéger.

Ce sont ces échanges qui permettent de mettre en place des collaborations futures... et qui sont à l'origine des nombreux succès remportés par la SNAP pour protéger nos précieux milieux naturels !